Bravo

Je ne suis pas un afficionado du football. Je m’intéresse seulement aux grandes compétitions lorsque l’équipe de France est qualifiée.
J’ai donc suivi la coupe du monde cette année. De loin au début, puis plus sérieusement lorsque la France a atteint les quarts de final.
J’ai bien sûr regardé la finale hier en fin d’après-midi, en famille. Première mi-temps largement dominée par l’équipe Croate même si on mène à la mi-temps. Deuxième mi-temps à l’avantage des Bleus. Délivrance au coup de sifflet final même si le quatrième but nous mettait à l’abris d’un revirement malgré les efforts des croates.
Une final gagnée. Une deuxième étoile. Bravo les Bleus. Félicitations à cette jeune équipe sympathique que l’on a envie de soutenir. On prend du plaisir à les voir jouer et, fait plus rare, à les écouter parler. Bravo aussi à Didier Deschamps sans qui le résultat aurait peut-être (sans doute) été différent. Excellent travail. Un bel exemple de chef qui conduit ses troupes à la victoire. Discret mais efficace.
J’avais 25 ans en 1998. J’étais en thèse de doctorat à Eindhoven. Ne croyant pas à la victoire de Bleus j’avais refusé l’invitation d’amis à les rejoindre à Paris. Dommage. J’avais suivi la fête à la télévision. J’étais en France hier soir. Content. Maquillé. A crier et à agiter des drapeaux avec Paco. A me réjouir des coups de klaxons, des chants et des feux d’artifice.
Bravo à tous. A dans quatre ans et demi. Je serai là et vous aussi bien sûr.

PS : j’apprécie cette équipe et les valeurs qu’elle porte. J’aime voir mon Président s’exprimer et laisser ses sentiments prendre le dessus. J’aime voir mon pays en bleu-blanc-rouge faire la fête, les citoyens heureux même si cette période d’auphorie sera courte. La réalité reprendra le dessus. Alors savourons ces moments.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.