IEPC 2019, Vienne

La 36ème édition du congrès International Electric Propulsion Conférence s’est achevée hier après-midi. Quelle belle et grande édition dans la superbe et très agréable ville de Vienne en Autriche d’autant plus que le soleil était au rendez-vous. Les avis sont unanimes, il s’agit d’un des meilleurs congrès IEPC organisés au cours des vingt dernières années. Mais pouvait-il en être autrement sachant que cette édition était orchestrée par mon ami Alexander Reissner, qui dirige aujourd’hui la jeune pousse – je préfère tout de même le terme startup ! – Enpulsion qui développe et produit des propulseurs à effet de champ (FEEP) à l’Indium destinés aux nano- et micro-satellites ?

Belle et riche édition donc, qui d’une part m’a permis de revoir de nombreux amis et d’autre part a confirmé le regain d’intérêt pour notre domaine. Un chiffre parle de lui-même 680. C’est le nombre de participants. Un record qui a dépassé de loin les attentes. L’enthousiasme flotte donc dans l’air, en particulier pour les systèmes opérants à basse puissance et destinés au marché des petits satellites et des constellations. Cette édition a fait la part belle aux études sur les cathodes, la micro-propulsion, les petits moteurs à courant de Hall et les « nouveaux concepts ». Les choses devraient se poursuivre même si dans les années à venir il est évident que le domaine va subir une consolidation qui distinguera les gagnants des perdants. Mais à l’instant t c’est l’effervescence et il faut en profiter. A noter que la Chine était présente en force avec une délégation de plus de 50 chercheurs. J’ai retrouvé plusieurs visages désormais familiers depuis mon séjour à Pékin en mai dernier pour le congrès MPCS 4.
Je remercie également Alexander et son équipe pour la croisière sur le Danube, la visite de l’abbaye de Melk, ce dîner de Gala inoubliable et la soirée rooftop avec une vue indescriptible sur la ville de Vienne drapée de ses couleurs nocturnes.

Lors du dîner mon équipe c’est vu remettre le prix Best paper award pour ses travaux sur l’application de la diffusion Thomson incohérente à la propulsion électrique. C’est une belle reconnaissance de la communauté qui récompense le travail de tous. Un grand merci à tous les étudiants, doctorants et jeunes chercheurs qui nous ont accompagnés. Ce prix est le vôtre, soyez fiers. Mon équipe est la seule qui ait obtenu cette récompense deux fois, une raison de plus d’être satisfait et fiers. En effet nos recherches sur l’observation des oscillations spatio-temporelles du champ électrique dans un propulseur de Hall par spectroscopie laser avaient été récompensées en 2009 à Ann Arbor dans le Michigan.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.