Kennedy Space Center

Photographies prise au Kennedy Space Center en Floride. De haut en bas : la navette Atlantis, les tuyères du premier étage de la fusée Saturn V et le hangar géant où sont assemblés les lanceurs.

J’étais à Orlando en Floride la semaine dernière pour la 51ème édition du congrès Joint Propulsion Conference où j’ai retrouvé avec plaisir plusieurs collègues américains. Cette année le congrès était de qualité un peu inférieure à la moyenne – ce qui a d’ailleurs été largement commenté lors du comité du groupe Propulsion Electrique de l’AIAA dont je suis membre – du fait que le congrès international IEPC dédié à la PE s’est tenu au Japon deux semaines avant. Le délai était trop court ; ce n’est pas une chose à reproduire lors des prochaines éditions.
Nous avons donné, avec mon étudiant Julien Vaudolon, des conférences sur l’optimisation du concept Wall-Less, sur l’optimisation d’un propulseur fonctionnant en krypton et sur les oscillations à haute-fréquence du champ électrique dans un propulseur de Hall. Ces sujets ont été bien accueillis par la communauté et largement commentés.
Je retiens de cette édition principalement quatre travaux sur les moteurs ioniques en anneau qui permettent d’améliorer le rapport poussé sur puissance, les avancés sur la configuration Magnetic Shielding, les études du NASA JPL sur les perturbations du plasma induite par l’introduction d’une sonde électrostatique dans la décharge d’un PH (études complémentaires des notre) et un étude très intéressante par l’Université du Colorado sur la mesure du courant de Hall à l’aide de capteur magnétique externes (résolution d’un problème inverse).

Je ne conseille pas spécialement la Floride en été car le climat y est quasi subtropical : températures élevées (30 à 35 °C), fort degré d’humidité et pluies abondantes. Malgré ça, nous en avons profité pour visiter, avec une météo très clémente,  le Kenedy Space Center de la NASA situé à côté de la base militaire de Cap Canaveral. C’est un lieu magique pour les amateurs et de conquête de l’espace. Il y a entre autres toutes les fusées américaines et bien sûr les mythiques pas de tir situés en bordure de la mer. J’ai revu le lanceur géant Saturn V qui a été utilisé pour les missions Apollo (j’en avais déjà vu un au Johnson Space Center à Houston en 2000) et pour la première fois j’ai pu voir une navette spatiale. Il s’agit de la navette Atlantis, la dernière à avoir volée. Extrêmement impressionnant avec une magnifique mise en scène. Je retournerai au KSC dès que possible car en une journée nous n’avons même pas visité la moitié du site.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.