O2

Le symbole de la molécule d’oxygène. On la qualifie de molécule diatomique homonucléaire car elle est composée de deux atomes identiques. Il en va de même pour l’hydrogène (H2), l’azote (N2), le dichlore (Cl2), le diiode (I2)…

C’est aussi le titre d’un film de science fiction sortit au mois d’avril sur la chaine Netflix.
Une jeune femme se réveille Elle est enfermée seule dans un caisson cryogénique de la taille d’un grand cercueil. Elle ne se rappelle plus de rien. Qui est-elle ? Pourquoi est-elle prisonnière de cette boite ? Le temps presse pour répondre à ces questions et reconstituer le parcours car l’oxygène commence à se raréfier.

Je viens de le regarder. Certes, la première demi-heure s’écoule lentement. Elle est un peu assomante et je comprends que l’on puisse abondonner. Mais l’histoire doit se mettre en place. Ensuite on se laisse porter. Nous aussi on ve comprendre, on veut savoir. J’ai bien aimé. J’avais imaginé plusieurs scénari, plusieurs explications. Mais j’ai visé à côté. Belle surprise. Belle construction.
Mélanie Laurent est seule face à la caméra, ou presque, tout au long du film. Belle performance d’actrice. J’ai lu beaucoup de critiques négatives dans la presse et sur Internet. Je ne les comprend pas et je ne suis pas d’accord. Elle est juste dans son jeu. On y croit.
L’histoire est crédible, ce qui est rare dans le domaine de la SF, et surprenante. Regardez ce film. Vous jugerez.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.